Projets de recherche

Les projets en cours

Etat des lieux et évolution de l’administration préfectorale au prisme des rapports de stage de l’ENA

Soucieuse de mieux valoriser la production d’expertise par les élèves de l’ENA en matière d’administration et d’action publiques, le CERA a confié depuis 2016 à Henri Bouillon, Maître de conférences en droit public à l’Université de Franche-Comté, la réalisation d’une étude consacrée au contenu des rapports produits par les élèves de la formation initiale à l’issue du stage de 5 mois effectué en préfectures et parfois en collectivité locale.

Cette analyse vise à dégager, à partir des expériences de terrain, des enseignements généraux sur le fonctionnement, les évolutions, les réformes des administrations concernées (questions organisationnelles, rapports avec les acteurs locaux ; réformes de l'action des préfectures ; incidence de la réforme territoriale, etc.).

La perception générationnelle des enjeux managériaux

La question de la cohabitation dans une même organisation entre des générations d’agents ayant des pratiques, valeurs ou des conceptions différentes du management, de ses outils et principes, tout comme la question des implications de ces différences ne se pose pas uniquement pour les organisations privées mais aussi au sein des administrations publiques.

En tant qu’école de service publique formant les personnes ayant vocation à constituer l’encadrement supérieur et dirigeant de l’Etat, la dimension générationnelle de la perception des enjeux managériaux revêt un intérêt particulier pour l’ENA.

Une enquête est en cours auprès des élèves issus des trois concours (formation initiale) ainsi qu’auprès des auditeurs du Cycle supérieur de perfectionnement des administrateur afin de recueillir la perception qu’ont ses différents publics des principaux enjeux managériaux, que cela soit en termes d’attentes vis-à-vis du management et vis-à-vis du poste occupé. Il s’agit également de vérifier dans quelle mesure celles-ci sont liée à un phénomène d’appartenance générationnelle.

Projet européen "Support for developing better country knowledge on public administration and institutional capacity building"

Financé par la Commission européenne et piloté par un consortium comprenant l’European Institute of Public Administration (EIPA), le cabinet de consultant Ramboll Management Consulting AS ainsi que la  Hertie School of Governance de Berlin, le projet EU-PACKa été conduit pendant  une durée de deux années (août 2016-Avril 2018).

Le projet a pour objectif de contribuer à développer les connaissances concernant l’administration publique et les capacités administratives de chacun de 28 Etats membres de l’Union européenne.

La partie française du projet était assurée par le CERA qui a rédigé les deux rapports suivants :

  • Public administration characteristics in France
  • Report on Public Administration Reform Trends and Reform Dynamics in France

La production de données statistiques sur le profil des candidats et des élèves de l’ENA

Depuis 2010, le CERA conduit chaque année une enquête sur le parcours et les origines socio-professionnelles des élèves de l’ENA issus des trois concours. A partir de 2016, ce travail de collecte et de traitement de données statistiques a été élargi aux candidats.
L’obtention de données relatives à l’environnement social ou professionnel des candidats au concours de l’ENA ainsi que sur les lauréats de ces concours vise à produire des statistiques et études permettant une meilleure connaissance du niveau de diversité des profils et des parcours. Cette collecte correspond aux préconisations émanant des rapports L’Horty ("Les discriminations dans l’accès à l’emploi public", juillet 2016) et Rousselle ("Les écoles de service public et la diversité", février 2017) ainsi qu’à l’article 16 bis du statut général de la fonction publique inséré par la loi du 27 janvier 2017 sur la collecte d’informations auprès des candidats aux concours d’accès à la fonction publique.
Une partie de ces résultats a fait l’objet de publication ou de présentations :

 Depuis 2010, le CERA conduit chaque année une enquête sur le parcours et les origines socio-professionnelles des élèves de l’ENA issus des trois concours. A partir de 2016, ce travail de collecte et de traitement de données statistiques a été élargi aux candidats.

L’obtention de données relatives à l’environnement social ou professionnel des candidats au concours de l’ENA ainsi que sur les lauréats de ces concours vise à produire des statistiques et études permettant une meilleure connaissance du niveau de diversité des profils et des parcours. Cette collecte correspond aux préconisations émanant des rapports L’Horty (« Les discriminations dans l’accès à l’emploi public », juillet 2016) et Rousselle (« Les écoles de service public et la diversité », février 2017) ainsi qu’à l’article 16 bis du statut général de la fonction publique inséré par la loi du 27 janvier 2017 sur la collecte d’informations auprès des candidats aux concours d’accès à la fonction publique.

Une partie de ces résultats a fait l’objet de publication ou de présentations :

Projets de recherche achevés

Que sont les énarques devenus ?

A l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la création  de l’ENA, le CERA a conduit en partenariat avec deux chercheurs de l’École des hautes études en sciences sociales (François Denord et Sylvain Tine, Centre européen de sociologie et de science politique) une enquête sur le parcours des anciens élèves (1985-2015). Cette étude est fondée sur des données statistiques complètes qui couvrent les trois dernières décennies (dix cohortes d’anciens élèves des années 1980 aux années 2000, soit 1 145 anciens élèves) et qui combine des informations sur le profil socio-scolaire des élèves de l’ENA ainsi que sur leur devenir professionnel.

Les résultats de cette recherche ont été présentés lors d’une rencontre-débat intitulée "Que sont les énarques devenus ?" qui s’est tenue, le 24 novembre 2015, et ont été diffusés dans un document de synthèse. Au-delà de l’attention souvent portée aux seuls grands corps, cette étude permet de dégager de grandes tendances et d’observer la diversité des parcours chez l’ensemble des anciens élèves de l’ENA.

Les études d’impact

Dans le cadre du programme d’aide à l’accueil en Alsace de chercheurs et d’enseignants-chercheurs de haut niveau attribué par le Cercle Gutenberg et financé par les collectivités territoriales alsaciennes (chaire Gutenberg), le CERA a accueilli au cours de l’année 2013 le professeur Ioannis Lianos titulaire de la chaire de Droit et de politique internationale de la concurrence au University College London, pour un projet de recherche sur la pratique des études d’impact en Europe.

Les travaux menés ont mis en évidence d’une part les bouleversement que cette pratique peut entrainer quant à l’élaboration des instruments de politique publique, dont le rôle croissant de l’expert par rapport au politique et l’allongement des procédures décisionnelles, mais également les difficultés concrètes que rencontre la mise en œuvre de cette politique comme le développement des capacités nécessaires et l’hétérogénéité des standards d’action.

Le projet a donné lieu à deux manifestations : un atelier sur l’utilisation des études d’impact par les institutions européennes s’est tenu au Parlement européen lors des Rendez-vous Européens de Strasbourg le 22 mai 2013, et une conférence "Theory and Practice of Regulatory Impact Assessments in Europe: A Comparative and Interdisciplinary Perspective" a eu lieu à l’ENA Paris le 10 juin en collaboration avec l’University College London.

Les résultats du projet de recherche ont été publiés dans le dossier thématique du numéro 149 de la Revue française d’administration publiquehttps://www.cairn.info/revue-francaise-d-administration-publique-2014-1.htm

Le management des partenariats public-privés

Dans le cadre du programme des  chaires Gutenberg, le CERA a accueilli le professeur Bachir Mazouz de l'ENAP, Montréal, d’octobre 2008 à juillet 2009, pour un projet de recherche portant sur la gestion des partenariats public-privé.

La recherche menée a permis le développement des connaissances relatives à la gestion de ces partenariats et de leurs implications pratiques. Elle a mis en relief les questions relatives aux risques, à la renégociation de clauses, à la gestion des conflits et aux capacités nécessaires pour en assurer le suivi, qui peut s’étendre sur des dizaines d’années, en particulier du côté des partenaires publics.

Ces travaux ont débouché sur l'organisation d'un symposium international regroupant des praticiens et chercheurs français, canadiens et suisses en juin 2009 et ont donné lieu à la publication d'un numéro thématique de la Revue française d'administration publique qui , constitue une référence en langue française sur la gestion des partenariats public-privé : https://www.cairn.info/revue-francaise-d-administration-publique-2009-2.htm

Cette chaire a également été l’occasion de produire deux études de cas de partenariats public-privé en Alsace : "L'hôtel de police de Strasbourg" et "Le système d'information multi-modale". Cette dernière a été présentée lors des Deuxièmes Dialogues Euro Méditerranéen de Management public Services publics de proximité et gestion territoriale, organisés par l’Institut de management public et gouvernance territoriale d’Aix-en-Provence, en octobre à Portoróz-Piran en Slovénie