Des échanges d’expériences entre élèves, autre point fort de la scolarité

La diversité des profils et des parcours des élèves français en formation initiale (FI) constitue une opportunité d’échanges et d’enrichissement croisés tout au long de la formation. Des sessions de partage d’expérience, dont certaines peuvent concerner des expériences vécues en stage dans le cadre du cursus, sont régulièrement organisées, un certain nombre d’entre elles à l’initiative des élèves.

Une opportunité essentielle d’ouverture  avec des élèves étrangers

Une trentaine d’élèves étrangers du Cycle international long suivent leur scolarité à Strasbourg avec les élèves issus du concours. Pour ces premiers, jeunes hauts fonctionnaires dans leur pays ou en passe de le devenir, il s’agit d’approfondir leur culture administrative française, européenne et internationale, tout en développant leurs compétences professionnelles. Plus largement, pour les élèves français comme étrangers, cette formation commune sur un temps long est extrêmement enrichissante sur le plan des échanges interculturels et permet à chacun une approche comparée de l’action publique.

Des relations privilégiées avec les élèves administrateurs territoriaux

Une partie des enseignements communs avec les élèves de l’Institut national des études territoriales (INET) situé à Strasbourg et formant les administrateurs territoriaux constitue une opportunité accrue d’ouverture. La coopération entre l’ENA et l’INET permet aux élèves de développer :

  • une meilleure connaissance réciproque, un socle commun de connaissances professionnelles et une approche commune des valeurs du service public,
  • des aptitudes à la conduite de projets communs dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques partagées et prioritaires pour l’action publique partenariale Etat/collectivités territoriales.

Le travail en commun s’effectue tant lors de la présence conjointe à Strasbourg que dans le cadre des stages (présence sur les mêmes territoires dans le cadre de certains stages). Il débute par des observations menées par chaque élève lors de son stage préalable en territoire, puis exploitées en groupes réunissant élèves ENA et INET.

Une scolarité réformée axée autour du management public